Les Idéaux du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire sont rappelés et précisés par le préambule des statuts adoptés au 9ème Congrès en ces termes :

Né du Syndicat Agricole Africain pour traduire les aspirations profondes des masses ivoiriennes;

A l’origine du Rassemblement Démocratique Africain (RDA), Premier Grand Mouvement d’Emancipation des Peuples d’Afrique Noire;
Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) s’assigne, pour mission, la libération de l’homme ivoirien et l’affirmation de sa personnalité, et pour objectif, la promotion d’une politique de bien-être, par le travail dans l’ordre et la paix.
Profondément attaché au progrès des peuples et à la solidarité des Nations, le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire milite pour l’édification d’une Afrique libre, unie et prospère, et pour la construction d’un monde de justice et de paix, par le dialogue, la neutralité absolue et la coopération internationale dans l’égalité, la tolérance et la dignité.

Mais ces idéaux sont connus depuis le début du mouvement. Ils sont contenus dans les premiers statuts du PDCI, dont l’article 5 stipule: «Le Parti Démocratique a pour mission de grouper les hommes et les femmes d’origine européenne et africaine luttant pour l’union des autochtones de la Côte d’Ivoire avec le peuple français, pour le progrès politique économique et social des populations de ce pays suivant un programme de revendications démocratiques.» Ainsi que dans le préambule des statuts adoptés au 5ème Congrès : «Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire dit PDCI, né du Syndicat Agricole Africain de Côte d’Ivoire, fidèle reflet des aspirations profondes de nos masses a pour mission, dans le cadre du Rassemblement Démocratique Africain d’affirmer au niveau de la Côte d’Ivoire la personnalité africaine. Il s’assigne en conséquence pour but de promouvoir une politique de bien-être, de paix, de neutralité absolue et de coopération internationale dans l’égalité, la tolérance, la solidarité et la dignité.» 
Le fondement de ces idéaux se trouve dans la prise de conscience d’un homme, Félix HOUPHOUET-BOIGNY, dans son cri d’indignation comme il le dit lui-même : ………..
Lire la suite sur le site officielle de SEM M Henri Konan Bédié